Lundi 27 février 2012 1 27 /02 /Fév /2012 11:31

Cette action précédemment annoncée a eu un écho médiatique considérable - chez Greenpeace ils savent faire ...

Il y a d'abord le communiqué de presse:

Marseille : des citoyens s’enduisent de pétrole pour dénoncer le projet de forage en Méditerranée

Paris, le 25 février 2012 – À l’initiative de Greenpeace, une cinquantaine de citoyens se sont littéralement enduits de pétrole (en réalité une mélasse inoffensive et biodégradable) sur la plage du Prado, à Marseille, derrière une banderole indiquant ” M. Gaudin : la Méditerranée, vous vous en fichez ?”.

image003

L’objectif de cette action est d’interpeller le maire de Marseille sur son silence face au projet de forage profond au large de sa ville.

En effet, en 2010, la société pétrolière Melrose a effectué une demande auprès du ministère de l’Écologie pour renouveler son permis l’autorisant à rechercher des hydrocarbures liquides et gazeux à une vingtaine de kilomètres au large des côtes de Marseille. Cette zone se trouve à 30 kilomètres du projet de parc national des Calanques et à proximité immédiate du sanctuaire de Pelagos, un vaste espace maritime dédié à la protection des mammifères marins.

Par ailleurs, l’ouverture de ce nouveau forage serait en contradiction complète avec les objectifs que la France s’est fixés dans le cadre du Grenelle de l’environnement. En effet, notre pays s’est engagé à diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050 par rapport au niveau d’émission de 1990. L’urgence aujourd’hui n’est pas d’autoriser les compagnies pétrolières à courir derrière les dernières gouttes de pétrole, mais plutôt de réduire notre dépendance aux hydrocarbures en changeant progressivement de modèle énergétique.

Au gouvernement de stopper ce projet !

Alors que les signes alarmants du dérèglement climatique sont de plus en plus visibles, le gouvernement français doit rejeter cette demande de renouvellement de permis exploratoire à la société Melrose/Nobel Energy, actuellement instruit à la Direction générale de l’Énergie et du Climat. Sur ce dossier, le silence de Jean-Claude Gaudin, maire UMP de Marseille, est très surprenant. Les Marseillais mobilisés aujourd’hui lui demandent de se positionner contre ce projet et d’user de son influence auprès du gouvernement et de la présidence de la République pour obtenir son annulation.

Un projet absurde et très risqué

Les conséquences d’un incident de forage à une telle profondeur (- 2 600 mètres pour le projet de Melrose) seraient désastreuses. L’explosion de la plate-forme de forage Deepwater Horizon, en avril 2010, dans le golfe du Mexique, a provoqué le déversement de l’équivalent de près de 16 millions de pleins d’essence dans l’océan Atlantique. Une telle catastrophe écologique au large de Marseille affecterait de manière dramatique l’économie de la région, fondée en partie sur le tourisme et la pêche locale.

La campagne nationale “Libérons l’énergie !” de Greenpeace

Greenpeace organise une tournée nationale dans une dizaine de villes françaises afin de sensibiliser et d’impliquer les citoyens français dans le débat sur la politique énergétique de la France. Marseille était la sixième étape de cette tournée qui a déjà mobilisé des milliers de citoyens et plus d’une soixantaine d’associations locales. En savoir plus sur la campagne : www.liberons-energie.fr

 

ensuite un reportage sur FR3 Provence (dont les liens disparaissent malheureusement très vite)

et cet article dans la Provence :

 

Marseille : la colère noire de Greenpeace

10 contributions
Imprimer Recommander
 

Publié le dimanche 26 février 2012 à 17H54

Pour s'opposer aux recherches de pétrole au large de nos côtes, Greenpeace a imaginé hier le pire sur les plages du Prado

Plages du Prado, hier : les baigneurs ressortent de l'eau couverts de tâches de mazout. L'image est montée par Greenpeacepour alerter les Marseillais et leur maire.

Plages du Prado, hier : les baigneurs ressortent de l'eau couverts de tâches de mazout. L'image est montée par Greenpeace pour alerter les Marseillais et leur maire.

Photo Thierry Garro

Pour 20 euros, Greenpeace s'est offert hier sur les plages du Prado un terrifiant scénario-catastrophe. Le prix d'un grand pot de mélasse, mêlée à du cacao et de l'huile de colza bio, dont une trentaine de militants se sont tartinés le corps avant de poser en lisière du sable et de la mer, sous l'oeil des nombreux photographes. Le titre de la saynète aurait pu être : "Le permis accordé par la France à des sociétés privées pour rechercher des hydrocarbures en profondeur à 30 kilomètres de nos côtés est confirmé en avril par le gouvernement. Un puits est foré, du pétrole ou du gaz jaillit. Et une catastrophe se produit."

Le titre est un peu long mais à voir les visages graves et barbouillés des écologistes marseillais, on comprend instantanément qu'il s'agit d'une tragédie. L'opposition de Greenpeace n'est pas nouvelle. Le feuilleton dure depuis dix ans. Les risques pour la faune ont déjà été maintes fois évoqués, notamment les espèces hébergées dans les aires marines protégées comme Port-Cros, Scandola, le sanctuaire Pelagos pour mammifères marins ou bien encore les Bouches de Bonifacio. Le milieu marin dans l'emprise du futur Parc des calanques est lui aussi très exposé.

Le projecteur braqué sur Jean-Claude Gaudin

D'autres organisations se sont d'ailleurs jointes hier à cette action, sur le sable du Prado : Ecoforum, Attac, Surfrider ou Vélo en ville. Wan Pada - sûrement un pseudonyme - qui tractait hier une sono puissante crachant du Manu Chao dans le sillage de la caravane à deux roues de "Velorution", justifie ce ralliement. "Pourquoi aller chercher des hydrocarbures là où il n'y en a pas pour des voitures que l'on n'utilise pas. Déjà un demi-million de véhicules à Marseille, bientôt plus que d'habitants. Du pétrole, on n'en a pas besoin, juste un peu pour fabriquer les pneus de nos roues." 

La vraie nouveauté est le projecteur braqué sur Jean-Claude Gaudin, "sous sa double casquette". Selon Cyrille Cormier (Greenpeace-France), "le maire de Marseille se doit de prendre position compte tenu des risques que l'exploitation du gisement ferait peser sur la population. Or, il est totalement silencieux sur le sujet. Comme responsable du groupe UMP au Sénat, il est garant des engagements pris par la France en matière de réduction des émissions de gaz à effets de serre. Son silence est perturbant : nous l'interprétons comme un recul du gouvernement."

Une manifestation contre le nucléaire cette semaine à Lyon

Une pression mise sur l'élu marseillais (lui et son adjoint concerné par ce dossier étaient hier injoignables) alors que le permis d'exploration doit être prolongé - ou annulé - à l'échelon ministériel avant l'élection présidentielle.

La séance photo terminée, les militants débarbouillés à l'eau froide et au savon, la caravane "Libérons l'énergie" aurait pu directement partir pour Lyon ou une autre manifestation ciblera cette semaine le nucléaire. Plutôt que de jeter le fond du pot de mélasse, un petit commando s'est passé une deuxième couche avant de se pointer à l'Hôtel de ville pour interpeller une nouvelle fois le premier magistrat. Ils y ont trouvé porte close.

 
A voir aussi ces photos prises par Guillaume Ferrari de Greenpeace

0025.jpg

0021.jpg

0009.jpg
et une vidéo tournée par "Charlotte Ramette"



Par permisrhonemaritime - Publié dans : Rhone Maritime : initiatives et soutiens
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Ce Blog d'information et de veille a rempli son role concernant le permis d'exploration pétrolière dit "permis Rhône Maritime".

 

Le "sort" de ce permis n'étant pas entièrement réglé, je garderai dans les archives de mon blog tous les documents, cartes et articles de presse qui le concernaient.

 

Ce blog se veut désormais une plateforme ;-) et un outil à l'usage de tous ceux qui s'intéressent ou s'opposent aux projets de forages et autres extractions minières sous-marins en Méditerranée  dont il certain qu'ils  poseront des problèmes environnementaux et géopolitiques majeurs.      

  Par ailleurs un autre permis français fait peu parler de lui, j'ouvre donc une rubrique concernant le permis "Guyane Maritime"

L'auteur du blog:

Achim Gertz est un amoureux de la Méditerranée, cofondateur  du collectif "Objectif Transition" . Vive les  contre-pouvoirs, qu'ils soient associations, collectifs citoyens, blogueurs ou journalistes !

 

contact : abgertz"arobase"wanado.fr

 

un blog du collectif

"Objectif Transition"

 

1024jpg

 

un autre blog du collectif "Objectif Transition"

entièrement consacré à la problématique des drones:

"NoDrone"

 

525685 427583847291359 321603392 n

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés