le groupe EELV du Conseil régional PACA publie ...

Publié le par permisrhonemaritime

... une nouvelle lettre adressée à notre ministre NKM (dans le lien) et un communiqué de presse que nous vous reproduisons ci-dessous. Que les efforts conjugués de tous les acteurs puissent porter leurs fruits ....

 

Non aux explorations d'hydrocarbures en Méditerranée !

 

 

Madame Kosciusko-Morizet, Ministre de l’Ecologie et du Développement durable,

ne peut rester insensible et sourde face aux menaces écologiques et aux demandes citoyennes et scientifiques argumentées, ni aux conventions et directives européennes signées par la France, dans le sens de la protection des espaces marins remarquables !

 

Considérant l’incommensurable richesse environnementale mais aussi de civilisation qu’offre le Mare Nostrum,

sa biodiversité remarquable qui en fait une zone privilégiée pour la reproduction des espèces ;

considérant la fragilité du milieu marin dans cette mer fermée, déjà menacée par le trafic et la pollution ;

considérant les avis inquiets et argumentés des comités scientifiques des réserves marines en bordure de la zone de prospection ;

considérant enfin toutes les conventions et directives européennes allant dans le sens de la protection des milieux marins et du littoral,

Madame la Ministre ne peut décemment pas autoriser les prolongations des permis de prospection d’hydrocarbures en Méditerranée !

 

Un permis exclusif de recherche d’hydrocarbures liquides ou gazeux « Rhône Maritime » a été accordé en 2002 pour une durée de 5 ans, sur une superficie de 25 000km2, au large des départements des Bouches-du-Rhône et du Var, à 24 kms de nos côtes. Ce permis a été prolongé jusqu’en 2010 et sa mutation a été autorisée au profit de la société « Melrose Mediterranean Limited », pour une superficie de 12.500 km2.

 

Une demande de nouvelle mutation (au profit des sociétés Melrose Mediterranean Limited et Noble Energie France) et de prolongation du permis « Rhône maritime » est en cours d’instruction dans les services de l’Etat ! Cette demande porte sur une durée de 5 ans et sur une superficie de 9375 km2. Le périmètre sollicité se situe sur le plateau continental, au large des départements des Bouches-du-Rhône et du Var. La demande a pour objet la prolongation de prospections sismiques 2D, avec extension probable à une prospection 3D pendant les 2e et 3e trimestres 2012, avant de réaliser un ou plusieurs forages de prospection à partir de fin 2013.  

 

Le danger est triple : pollution sonore, danger sismique et risque de pollution par hydrocarbures.

 

Il est en effet aujourd’hui prouvé que les ondes utilisées pour les prospections perturbent significativement les mammifères marins. Or ces prospections sont effectuées à proximité de nos espaces marins protégés : le sanctuaire PELAGOS, le parc national de Port-Cros, le parc marin de la Côte Bleue ou le futur parc national des Calanques.

Des études ont prouvé qu’en cas de pollution d’hydrocarbures, les côtes de la Corse et de Sardaigne seraient touchées.


Députés européens, conseillers de l’Assemblée de Corse, élus régionaux PACA, associations et conseils scientifiques d’importance, attendent de la Ministre des réponses à leurs courriers et inquiétudes !

 

L’Assemblée de Corse a en effet voté à l’unanimité le 29 juillet 2011 une délibération demandant au gouvernement de suspendre l’autorisation d’explorations pétrolières.

Le Conseil Régional PACA a également voté dans le même sens un vœu, porté par le groupe EELV, lors de l’Assemblée Plénière du 16 décembre 2011 . 

N’ayant reçu de réponse à notre courrier daté de décembre 2010, le groupe EELV vient de réitérer un courrier similaire , espérant cette fois plus de considération et de bon sens écologique de la part du Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable.

 

 

Le groupe EELV/Poc du Conseil Régional PACA

 

http://paca.elus-ecologistes.fr/themes/environnement-energie-biodiversite-littoral/energie-s/7947-non-a-la-recherche-d-hydrocarbures-au-large-de-nos-cotes/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article