question écrite au gouvernement, enfin !

Publié le par permisrhonemaritime

Le député François-Michel Lambert  vient de déposer une demande écrite concernant le permis "Rhône - Maritime".

 

 

http://www.fmlambert.fr/Question-ecrite-a-Delphine-Batho-sur-le-permis-de-recherche-d-hydrocarbures-liquides-et-gazeux-dit-Permis-Rhone-Maritime_a70.html

 

 

J'attends avec impatience la réponse ministérielle, car ce silence a assez duré. Citoyens, pêcheurs, élus des communes littorales, nous aimerions bien savoir si ce gouvernement a le cran de mettre fin à ce projet aberrant !
Merci au député Lambert.

 

(la réponse sera "normalement " publiée avant fin janvier 2013.)

 

La question reproduite ci-dessous:

Question écrite à Delphine Batho sur le permis de recherche d'hydrocarbures liquides et gazeux dit « Permis Rhône Maritime »



Question écrite à Delphine Batho sur le permis de recherche d'hydrocarbures liquides et gazeux dit « Permis Rhône Maritime »
M. François-Michel Lambert attire l'attention de Mme la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur l' arrêté en date du 29 octobre 2002, par lequel il a été accordé à la Société anglaise TGS-NOPEC un permis de recherche d'hydrocarbures liquides et gazeux dit « Permis Rhône Maritime » portant sur le sous-sol de la mer au large des départements des Bouches-du-Rhône et du Var pour une durée de trois ans et sur une superficie de 25.000 kms2.

Cet octroi n'a, bien entendu, pas satisfait aux termes de la Convention d'Aarhus que la France a ratifié le 8 juillet 2002 et qui est entrée en vigueur le 6 octobre 2002. Le 18 juillet 2005, la Société TGS-NOPEC a fait une demande de mutation de ses droits et obligations concernant le Permis de Rhône Maritime, au profit de la société Melrose Mediterranean Limited et, en même temps, a sollicité une prolongation du permis pour une période de 5 années supplémentaires. L'autorisation de mutation ainsi que la prolongation ont été accordés par arrêté du 11 octobre 2006. La première période de prolongation a expiré le 19 novembre 2010. Par courrier du 15 juillet 2010, Melrose Mediterranean Limited (filiale de Melrose Resources Plc) - détenteur du Permis "Rhône Maritime" - a ensuite demandé la prolongation de son permis en 2e période pour une durée de 5 ans, sur une superficie de 9.375 kms2, correspondant à la surface restante après la restitution de 25% des 12.500 kms2 accordé à la Société Melrose, par arrêté du 11 octobre 2006.A ce jour, il n'a pas été statué sur cette demande. Puis, par courrier du 12 octobre 2010, Melrose Resources Plc a rectifié les coordonnées à retenir pour la 2ème période de prolongation par rapport à la superficie octroyée de 12.500 kms2 octroyée par arrêté du 11 octobre 2006, de sorte que la restitution demandée de 25% des 12.500 kms2 restant après la restitution des 50% de la 1ère période d'exploration, est de 3.125 kms2. Par courrier du 21 mars 2011, Melrose Mediterranean Limited et Noble Energie France, conjoints et solidaires, ont déposé une demande d'autorisation de mutation avec cession de 72,5% des parts du Permis « Rhône Maritime » à Noble Energie, à la date du 2 décembre 2010, sous condition suspensive, sur laquelle il n'a pas, non plus, été statué. En outre, par courrier du 12 septembre 2011 à l'en-tête de Noble Energie France, la Société Melrose Mediterranean Limited ayant remis un rapport - tel qu'exigé par l'article 3 de la loi n° 2011-835 - indiquant « clairement que le projet n'implique pas de fracturation hydraulique et ne sera en aucune façon en conflit avec les lois et réglementation françaises » ; ce permis n'a pas été abrogé et est toujours en cours de validité. Enfin, une fusion-absorption de Melrose Resources plc est intervenue ce 10 octobre 2012, par Petroceltic international plc, transaction qui fait craindre qu'une pression s'opère de la part de ce nouvel opérateur.

Quelle suite le Ministère entend-il donner à la demande du 15 juillet 2010 de prolongation en 2e période du Permis « Rhône Maritime ainsi qu'à la demande de mutation du 21 mars 2011 intervenue entre Melrose Mediterranean Limited et Noble Energie ?

Une demande d'autorisation relative à la fusion-absorption de Melrose Resources Plc par Pétroceltic a-t-elle été formulée auprès du Ministère, conformément à l'Article 52 du décret 2006-648 ?

M. Lambert remercie Mme la Ministre pour l'intérêt qu'elle porte au dossier et la réponse qu'elle pourra nous apporter afin de nous éclairer sur ce sujet.


Mercredi 21 Novembre 2012
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article